SAINTE NEOMAYE

CONSTRUCTION D’UN RESERVOIR SUR TOUR

1/3

ÉQUIPE : ARTELIA Département Eau, Assainissement & Déchets - mandataire, TGMP Architectes & Associés co traitant

MAITRISE D’OUVRAGE : SERTAD (79)

MONTANT DES TRAVAUX : 2,0M€

CAPACITÉ : 1000m3

LIVRAISON : 2023

La présence des baies dans la salle sous cuve permettra également d'avoir une vision paysagère sur la zone agricole, oubliant les organes techniques situés à proximité. Les ouvertures, situées d’un seul côté de l’ouvrage, tourne ainsi le dos à l’urbanité du secteur tout proche, pour s’ouvrir sur le paysage.

 

La perception depuis la route départementale, entrée de ville, a un impact fort. Elle permet de mettre en valeur l’environnement agricole alentour. L’ouvrage accueille ainsi, les visiteurs du lieu-dit pour leur offrir une image de modernité paysagère et architecturale.

Nous avons cherché à intégrer le mieux possible le château d'eau au paysage environnemental proposé afin de ne pas déqualifier les lieux.  

L’implantation du réservoir ne perturbe pas l’environnement paysager existant, il en devient une valeur architecturale forte.

 

La démolition prévue du réservoir existant va permettre de mettre en avant le nouvel ouvrage dans son paysage.

Le respect des usagers ainsi que de l’environnement est un enjeu important, à prendre en compte dans l’étude d’un ouvrage hydraulique comme celui-ci. 

Le réservoir fait partie du paysage ; il appartient à son environnement. C’est alors lui donner une image forte d’un bâtiment, qui doit être perçu comme un point d’ancrage depuis les voies de circulation aux alentours. 

Communiquer sur l’ouvrage, accueillir de manière agréable et ludique, tout en conservant l’aspect technique hydraulique nécessaire au bon fonctionnement. 

Il faut penser au caractère massif de l’ouvrage. Les choix architecturaux qui seront faits, s’attachent à définir un ouvrage qui, au-delà de la stricte réponse aux contraintes techniques, saura apporter un réel impact au projet en terme d’image architecturale.

Toujours dans l'idée de dynamiser et d'alléger la perception de l’ouvrage, nous avons réalisé une série d'ouvertures sous la cuve. Ces baies verticales contribuent à l'effet dynamique de l'ouvrage, en marquant la séparation entre le fut et la cuve proprement dite.